Balade en famille à Gramat

  • The route
  • Stages
  • Altitude
  • Comment
  • Download
1.1 km
50min facile
Departure city : Gramat GPS Coordinates : 44° 46' N 1° 43' W Vertical drop : 22 m
Gramat : 10 000 ans d'histoire !
Les premiers habitants de Gramat remontent au Mésolithique ainsi qu'en témoignent les restes de l'homme de Gramat. Puis, à l'époque Celtique, de nombreux tumulus furent bâtis, le plus imposant d'entre eux étant situé au centre de Gramat, à l'actuelle place de la république. Il fut aplani sous Louis XV pour créer le foirail. Durant la guerre de 100 ans, les pillages et la peste ont ruiné la ville. Gramat fut successivement occupée par les catholiques, puis les protestants. Gramat paya un lourd tribu à la nation durant la seconde guerre mondiale, avec le massacre de la résistance locale où de très nombreuses personnes furent tuées par l'armée allemande, à la ferme sise à Gabaudet.
  • 1
    Maison natale d'Antoine Dubois
    Antoine Dubois (1756-1837) est né dans une famille modeste. A l'âge de 31 ans, il fut chirurgien dans l'armée et devint le chirurgien personnel de Napoléon 1er durant la campagne d'Egypte. Il assista l'impératrice Marie-Louise pour la naissance de son fils, le "roi de Rome".

    Fotos

    • Maison Dubois.JPG
  • 2
    Mairie, place du Four
    Le beau manoir du XVI siècle (présence d'une tour et d'un pigeonnier séparé de l'habitation) fut une maison privée. D'abord maison noble, puis maison bourgeoise, et enfin la ville l'acheta pour y établir la mairie en 1962. Cette place est appelée place du Four, parce que les habitants au Moyen Age venaient faire cuire leur pain dans le four de la ville, appelé four banal.

    Fotos

    • Mairie.JPG
    • Jardin de la mairie.JPG
  • 3
    Place François Mitterand
    C'est le point le plus élevé de la ville. Ici se tient le premier château, castrum, édifié par la famille des Castelnau en 1030. Le château a ensuite complètement disparu. De nos jours, seule la forme arrondie de la place nous rappelle sa présence passée.
  • 4
    Rue Pierre Bonhomme
    Rue Pierre Bonhomme. Fondateur de la congrégation des "Soeurs de Notre Dame du Calvaire". A l'entrée de la rue, le collège Sainte Hélène, puis la belle bâtisse de ce qui fut l'Institution Saint Charles, fondée en 1865 par Charles Mercier, et enfin maison de retraite depuis 1959. Au bout de la rue, sur la placette, observez la très belle maison à arcades en arc brisé, caractéristique d'une maison commerçante au Moyen Age.

    Fotos

    • Bibliothèque.JPG
  • 5
    Les jardins de la mairie
    Remarquez le pigeonnier-tour , indiquant une maison noble. A cette époque, les pigeons n'étaient pas seulement apprécié pour leur fine chair, mais aussi pour la colombine qu'ils procuraient. C'était le meilleur fertilisant du moment, et sa valeur financière était forte. En contrebas, se trouvaient aussi deux réserves d'eau, l'une d'entre elles est l'actuelle mare.

    Fotos

    • Mare mairie.JPG
    • Pigeonnier.JPG
  • 6
    Tour de l'horloge
    A l'origine, c'était l'entrée du fort médiéval, puis il fut transformé en beffroi en 1561. Sa cloche était utilisée pour prévenir les habitants en cas de danger (feu, attaques d'ennemis, ...) et pour appeler la police. Elle pouvait aussi être utilisée pour les célébrations. Le bâtiment adjacent a d'abord été la chapelle Notre Dame, puis devint l'église paroissiale. Abandonnée en 1902, elle fut transformée en salle des fêtes, puis après restauration, fut convertie en salle de concert.

    Fotos

    • Horloge 2.JPG
  • 7
    L'église Saint-Pierre
    Elle fut construite entre 1904 et 1914. Depuis, elle est devenue l'église de la paroisse. De style néo-gothique, son clocher ne fut jamais érigé. Remarquer son bel orgue du XVIII siècle, récemment restauré. Les vitraux furent réalisés par le maître verrier Charles Champigneule. En sortant de l'église, tournez à gauche et admirez la vue sur les jardins en terrasse, depuis lesquels vous remarquez un imposant bâtiment, il s'agit du couvent des Soeurs de Notre Dame du Calvaire. Tournez à gauche et descendez la rue Joviale. Cette étroite ruelle, très pentue fut à une époque l'entrée principale de Gramat. C'était le chemin des pèlerins pour aller à Rocamadour, en provenance de Cahors.

    Fotos

    • Eglise Saint-Pierre.jpg
  • 8
    Rue Traversière, le "Carreyrou"
    Au Carreyrou, tournez à gauche et allez rue Saint-Roch, au n° 14. Là se trouve la maison natale de Pierre Bonhomme, qui était le prêtre de Gramat. Il fut le fondateur de l'ordre des Soeurs de Notre Dame du Calvaire. Il a été béatifié par le pape Jean-Paul II en 2003, pour la fondation de sa communauté, active en Afrique, Asie et Amérique du Sud.

    Fotos

    • Rue Saint-Roch.JPG
  • 9
    Maison Varagne
    En 1603, cette maison a probablement appartenu à l'un des consuls de la ville. Regardez la remarquable tour à échauguette à l'angle opposé, dans cette même rue Saint-Roch. Derrière la porte de la maison "Cazal-Peyre", découvrez une jolie entrée couverte, localement appelée "bolet".

    Fotos

    • Bolet.JPG
  • 10
    Place de la Halle
    Dès 1224, création de la ville de Gramat par le baron Guibert de Castelnau, des foires et des marchés y furent dès lors organisés. La place de la Halle devint vite trop petite et fut agrandie dans la seconde moitié du XIX siècle. L'actuel marché fut couvert en 1864, et l'aménagement de la place en 1872.

    Fotos

    • Halle 3.jpg
    • Fontaine.JPG

22 Meters drop

Total distance: 1.13 kilometers
  • Start elevation : 315m
  • End elevation : 318m
  • Maximum elevation : 321m
  • Minimum elevation : 305m

ReichenSie Ihre Meinung

1
2
3
4
5
Grands sites Midi-Pyrénées
Meine Ferien