Mathilde en vacances : Les jardins du Manoir d’Eyrignac

Article proposé par :

Mathilde,
Etudiante en vacances ...

Mathilde
Good tipsSecret places

Logeant dans les environs de Bretenoux, j’ai laissé Coline avec son bouche-trou de Jules pour aller chercher Anthony et bouger à Salignac-Eyvigues dans le département de la Dordogne, tout près de Sarlat.

On voulait trouver un cadre paisible et calme, là où on pourrait se retrouver dans un endroit disons, romantique. Nous avons hésité avec Les jardins de Sothys, les Jardins de Cadiot ou un tour en montgolfière mais finalement nous nous sommes penchés sur cet espace vert qu’offre le manoir d’Eyrignac, un après-midi.

Nous avons préféré une visite libre plutôt qu’avec audioguide car ça nous as permis d’aller à notre rythme.

Il y a en tout sept jardins, tous aussi ravissants les uns des autres, avec un cachet différent. On a commencé par la Pagode Chinoise. La végétation y est atypique et nous nous sommes assis sur un banc rouge et isolé avec un panorama ravissant… Et c’est là que nous nous sommes échangés notre premier baiser. En Chine ! C’est pas énorme ça ?! Les papillons dans le ventre sont venus pimenter la chose.

Puis on a continué la visite main dans la main. On a eu envie de marcher pieds nus et de se rouler comme des gamins sur la pelouse entre les 300 sculptures végétales tellement c’était magnifique, où l’on voyait un travail quotidien et très soigné. Puis on est passé devant le fameux Manoir et le Jardin à la Française, avec son pigeonnier et sa source, devant un petit lac qui nous a bien donné envie d’y faire trempette. Ensuite le jardin de Capucine (génial, le prénom de mon ennemie jurée !) avec un petit potager mais n’ayant absolument pas la main verte, on a passé vite fait ce coin là (qui reste tout de même joli).

Vint pour terminer le Jardin blanc. Franchement, ça a été mon endroit favori, idyllique pour les jeunes couples comme les moins jeunes. En même temps, j’me vois bien dans 60 ans revenir ici et me rappeler tout ce que j’ai pu faire cet été 2013 (et ce qu’il en est devenu avec cet amour de vacances). Nous nous sommes assis sous un kiosque ombragé par la végétation à quelques pas d’une très belle fontaine. En contrebas de ce kiosque, il y a les Prés Fleuris, c’est top car on se croirait dans « Une petite maison dans la prairie » avec une multitude de variétés de fleurs, dont j’ignore les noms avec en guise d’imagination, Nelly Olson qui court pour abîmer les fleurs du champ. La garce !

Nous étions prêts à partir quand on a vu plein de monde habillé en blanc et certains assis par terre. En fait, c’est une animation qui a lieu tous les lundis soir. C’était 18h30 et il y avait de la musique ambiance lounge & dance (pas du bandas à la Festi’ Martel, c’est sûr, mais quelque chose de bien quand même). Anthony avait un bermuda gris et un tee-shirt bleu et moi un short rouge pétard et tee-shirt blanc, tout ça pour dire qu’on nous a quand même laissé participer à la soirée. Au final, nous avons pique-niqué allongés sur la pelouse et on a siroté un délicieux cocktail qui est passé tout seul.

C’est vraiment un site que l’on peut visiter en famille, avec son chien, à deux ou avec des potes et c’est ce qui crée son petit plus. Pour ma part, manquait plus que le baisemain et j’étais à Versailles.

Sur les coups de 23h nous étions partis. En rentrant, Anthony et moi avions le statut « En couple » sur Facebook.

Grands sites Midi-Pyrénées
Meine Ferien