Le vide-greniers de Bretenoux

Article proposé par :

Caroline,
...

Caroline
Good tipsPeople here

Dimanche 4 août. Week-end de 3 jours. Chaleur, soleil et vide-grenier, mon cocktail vitalité.

Je me dépêche de boucler les valises des enfants qui quitteront le nid en début d'après-midi pour 15 jours de vacances chez mamie. Je mets de côté le premier de mes principes, avant qu'ils m'interrogent sur ma destination dans le but de s'inscruster dans ma virée chine, j'installe les garçons devant un dessin animé et je pars !

Des affaires pour pas cher

15 euros en poche. Est-ce l'idée d'acheter beaucoup pour pas cher, de dénicher l'impensable ou juste le fait de combler un besoin à moindre prix qui m'euphorise ? Les voitures recouvrent tous les trottoirs de Bretenoux, il est 10h et je me dis que toutes les bonnes affaires sont désormais entre les mains d'une autre.

De jolies tables bien rangées, des remorques pleines à craquer, des draps à même le sol recouverts d'un bout de vie passée, d'intimité, ou de cadeaux de mariage jamais utilisés. Quelques livres pour Zoé, des vêtements d'hiver, un bermuda pour finir l'été, un pichet d'un autre temps le pari ne me parait pas impossible d'être à la maison à l'heure du déjeuner mais hum ..... ces jolies gravures, ces lettres métaliques qui habilleraient élégamment les murs de la maison, les chaises scoubidou, les chemises en lin blanc et toutes ces dentelles et fanfreluches.....hum. Alors je me dis que je devrais appeler pour prévenir d'un léger retard, quand une étreinte au niveau des genoux m'immobilise par l'arrière, mes enfants sont là accompagnés de leur grand-mère et de la cousine qui s'est occupée  d'eux les trois dernières semaines.

Trop court... mais je reviendrai !

Emportée par un élan mystique j'ai remercié le ciel de m'avoir envoyé un signe aussi fort pour m'inciter à regagner la maison. Je ne saurais dire si c'était la chaleur ou l'excitation mais j'étais en sueur. Malgré tout, l'ampleur de la manifestation avait eu raison de mes résolutions : j'y retournais avec lui l'après-midi une fois les enfants partis.

Saurais-je attendre l'année prochaine pour arpenter tes allées vide-grenier?

Article original paru sur le blog www.zoecompagnie.com 

Grands sites Midi-Pyrénées
Meine Ferien