De la stratégie touristique en 1972

  • L'affiche du film

  • Loubressac

  • Paul Préboist et son tracteur

La bande annonce de Quelques Messieurs Trop Tranquilles (1972) réalisé par Georges Lautner

Article proposé par :

Youry,
Contemplatif actif

Youry
Secret places

Quelques Messieurs Trop Tranquilles (1972) réalisé par Georges Lautner est une étude de cas sociologique pour lutter contre l’exode rural, la pénurie de médecins, avec la nécessité d’accéder à la modernité : « création d’une autoroute Souillac-Saint Céré » pour attirer les touristes parce que dixit «à la campagne on s’emmerde ferme ».

« Tu as vu cet inspecteur avec son tarin ? Il doit pas manquer de flair. Je l’prendrais bien pour aller aux truffes ! » Déclaration de Gérard (André Pousse) citoyen de luxe de Loubressac à propos du promontoire facial de l’inspecteur joué par Robert Dalban.

Petite piqure de rappel général : nous pourrons bientôt, à nouveau arpenter la campagne au sous sol calcaire et re/commencer la quête du diamant noir ! 

Lautner revisite la stratégie touristique de la Vallée de la Dordogne

Pour en revenir à l’affirmation de Gérard, il suffisait de visionner récemment (jeudi 19/09/13 sur D17 en soirée) Quelques Messieurs Trop Tranquilles (1972) réalisé par Georges Lautner, co-adapté et co-dialogué par Jean-Marie Poiré. Georges Lautner pourvoyeur 10 ans auparavant des films : Les Tontons flingueurs et Les Barbouzes, aux belles brochettes d’acteurs et aux répliques cultes.

Dans celui-ci, on retrouve Jean Lefebvre en épicier dévoué, Michel Galabru en instit allergique aux enfants, Paul Préboist en agriculteur pas prêteur, ni de son terrain, ni de son tracteur….

Une Autoroute Souillac Saint-Céré déjà !

Ce film est une étude de cas sociologique pour lutter contre l’exode rural, la pénurie de médecins, avec la nécessité d’accéder à la modernité : « création d’une autoroute Souillac-Saint Céré » pour attirer les touristes parce que dixit «à la campagne on s’emmerde ferme ».

Durant 1h50, autochtones et allochtones finissent par mixer leur force pour un cocktail dynamisant.

Dans cette vallée où coule une rivière, dans ce coin paisible de la province, on aura reconnu Loubressac bien entendu, lieu principal de l’action, mais aussi le château de Belcastel (résidence de Mme la Comtesse et de son exubérant locataire), Autoire (pour la découverte du corps du majordome) Carennac (pour la procession funéraire) et Gluges, Creysse, Floirac (pour la décoiffante poursuite en voiture) entre autres.

Grands sites Midi-Pyrénées
Meine Ferien